EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Déclaration de Moscou : pour un plan de paix russo-irano-turc en Syrie

Déclaration de Moscou : pour un plan de paix russo-irano-turc en Syrie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou, Téhéran et Ankara prennent la main sur les occidentaux dans le dossier syrien et proposent leur solution au conflit.

PUBLICITÉ

La Russie, l’Iran et la Turquie s’emparent de la résolution du conflit syrien. Réunis à Moscou ce mardi, les chefs de la diplomatie des trois pays ont avancé leur solution : un cessez-le-feu et des négociations entre le régime du président Assad et l’opposition.

L’Occident relégué au second plan

Le Russe Sergei Lavrov, pro-Assad, a appelé les Occidentaux à appuyer cette proposition. “L’Iran, la Russie et la Turquie sont prêts à agir et à se porter garants de l’accord qui est en train d‘être négocié en ce moment entre le gouvernement syrien et l’opposition. Nous appelons tous les pays engagés sur le terrain à faire de même,“ a-t-il déclaré.

Son homologue iranien, Javad Zarif, également pro-Damas, a lui insisté sur le fait qu’”il faut trouver une solution politique qui s’appuie sur le respect de la souveraineté du territoire et de l’unité nationale de la Syrie. Ainsi, il faut accepter cette vérité selon laquelle la seule solution pour mettre fin à la guerre est une solution politique.

Les groupes terroristes exclus

Opposée au régime de Damas, la Turquie a souligné que les organisations terroristes al-Nosra et Etat islamique seraient exclues du processus de paix. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusgolu, en a profité pour rappeler qu’”il y a aussi d’autres groupes dont certains sont affiliés au régime syrien comme le Hezbollah. Et il est nécessaire d’arrêter de les soutenir pour espérer parvenir à une trêve. Nous ne pouvons pas faire pression sur un côté seulement, tous les protagonistes devront cesser le feu.

Outre l’extension du cessez-le-feu à tout le pays, et l’encadrement de négociations politiques, la déclaration dite de Moscou engage les trois pays à lutter contre le terrorisme.

Avec AFP, Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : 25 000 personnes évacuées d'Alep-est depuis jeudi

Poutine menace de livrer aussi des missiles "à d'autres" pays pour frapper l'Occident

No Comment : une chaleur anormale à Saint-Pétersbourg, en Russie