Fin de cavale pour le suspect de l'attentat de Berlin, abattu à Milan

Fin de cavale pour le suspect de l'attentat de Berlin, abattu à Milan
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Anis Amri, Tunisien de 24 ans, était recherché par toutes les polices européennes, après avoir été identifié par les enquêteurs allemands.

PUBLICITÉ

Le suspect de l’attentat de Berlin a été tué à Milan par la police. L’information a été confirmée par le ministre italien de l’Intérieur.

Anis Amri a été abattu lors d’un contrôle de police dans la nuit près d’une des gares ferroviaires de Milan. Il aurait transité en train, par la France
Il a sorti une arme avant d‘être tué par les forces de l’ordre. Un des deux policiers a été blessé.

[VIDEO] A Milan, sur les lieux où Anis Amri a été abattu https://t.co/7aWOxbdYZE

— Le Monde (@lemondefr) 23 décembre 2016

Ce Tunisien de 24 ans, auteur présumé de l’attaque au camion-bélier de Berlin, était en cavale depuis trois jours.
Il était recherché par toutes les polices d’Europe.

Attentat de Berlin: le suspect identifié comme le Tunisien Anis Amri https://t.co/S6py2Oa6On#AFP

— Agence France-Presse (@afpfr) 21 décembre 2016

Réaction du ministre italien de l’Intérieur

Lors d’une conférence de presse, le ministre italien de l’Intérieur a salué l’efficacité des forces de l’ordre.

Un individu, en fuite à travers plusieurs pays européens, et qui est entré sur notre territoire, a été immédiatement identifié et neutralisé. Si nous sommes parvenus à ce résultat, si nous sommes parvenus à garantir un tel niveau de sécurité, c’est la preuve que le système de sûreté fonctionne.
Marco Minniti, ministre italien de l’Intérieur

Anis Amri avait été identifié par les enquêteurs allemands comme étant le conducteur du camion qui avait foncé sur la foule, lundi soir à Berlin.
L’attentat sur ce marché de Noël a fait 12 morts et plusieurs dizaines de blessés.
L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Pour aller plus loin

>> Anis Amri, petit délinquant tunisien devenu djihadiste, article paru dans Le Monde, à lire ici

>> De Tunis à Berlin, le parcours sinueux d’Anis Amri, suspect de l’attentat du marché de Noël, article paru sur le site du Huffington Post_, à lire ici

>> Affaire Anis Amri : l‘échec des autorités ?, dossier publié par Eurotopics, à lire ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentat de Berlin : le témoignage des rescapés

Mode : Armani éclaboussé par un nouveau scandale de travail clandestin

Carambolages meurtriers dans le nord de l'Italie