DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Réunification de Chypre : chaque camp juge les propositions de l'autre "inacceptables"

euronews_icons_loading
Réunification de Chypre : chaque camp juge les propositions de l'autre "inacceptables"
Taille du texte Aa Aa

L’espoir d’une réunification de Chypre, semble s‘éloigner.. Les délégations rivales ne sont pas parvenus à un accord sur le tracé des nouvelles frontières de l‘île, au terme d’une semaine de négociations, organisée par l’ONU à Genève. Côté grec comme turc, chacun a qualifié les propositions de l’autre camp comme “inacceptables”.
Les négociations ont buté sur l‘épineuse question de la présence militaire turque au nord de Chypre.

Nous devons décider dans une semaine ou deux si cette solution pour unifier Chypre va enfin arriver ou pas.

Mevlut Cavusoglu Ministre turc des Affaires étrangères

Pour autant le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a assuré que la Turquie ne voulait pas que cela dure pendant des mois : “Nous devons décider dans une semaine ou deux si cette solution pour unifier Chypre va enfin arriver ou pas.”

Chypre est divisée depuis 1974, lorsque l’armée turque a envahi la partie nord de l‘île, en réaction à un coup d’Etat de Chypriotes grecs.

Le président chypriote et le ministre grec des Affaires étrangères demandent le retrait des quelque 30.000 soldats turcs, Athènes parlant même d’armée d’“occupation”.
Le président turc a répondu que “le retrait total des soldats turcs était” hors de question”. Les cartes échangées ne doivent pas être rendues publiques, l’ONU espérant que les deux parties parviendront finalement à un compromis.

Avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.