EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Au Kenya, la justice annule la fermeture d'un des plus grands camps de réfugiés

Au Kenya, la justice annule la fermeture d'un des plus grands camps de réfugiés
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mais le gouvernement de Nairobi a fait appel de la décision.

PUBLICITÉ

Le gouvernement kényan va faire appel de la décision de justice annulant la fermeture du camp de Dadaab, d’un des plus grands camps de réfugiés au monde.

En attendant, ce vaste complexe reste ouvert. Il accueille près de 250 000 Somaliens en situation de grande précarité.

Mercredi, un juge de Nairobi a estimé que la fermeture
de ce camp était d’autant plus illégale et inconstitutionnelle qu’elle visait un groupe ethnique en particulier.

Dadaab : 4 questions sur le plus grand camp de réfugiés au monde au Kenya https://t.co/5C5ifLXIx9

— AFRIQUE LIVE (@AfriqueLive) 9 février 2017

Le gouverment avait justifé sa décision (sans en faire la preuve) au motif que des réfugiés issus de ce camp étaient à l’origine des attentats de Nairobi en 2013.

Mais pour Amnesty international le Kenya s’apprête à baffouer le droit international qui interdit pourtant le refoulement des réfugiés.

#Kenya. Un jugement historique empêche la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab https://t.co/6cwreIBLl3

— Amnistie Canada fr (@AmnistieCA) 9 février 2017

Le camp de Dadaab s‘étend à perte de vue à la frontière entre le Kenya et la Somalie. Il avait été bâti à titre provisoire. Un provioisre qui dure depuis 26 ans.

Selon Médecins sans frontières, les conditions de vie y sont déplorables.

Le gouvernement kenyan a indiqué que le camp serait fermé d’ici quatre mois.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les jeunes kenyans toujours dans la rue contre la loi de finances

Kenya : la rupture d'un barrage provoque la mort d'au moins 45 personnes

NO COMMENT : un 'Dark Valentine' organisé au Kenya le 14 février