EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Violation d'un traité sur les armes nucléaires ? Moscou dément, l'OTAN s'inquiète

Violation d'un traité sur les armes nucléaires ? Moscou dément, l'OTAN s'inquiète
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie a-t-elle déployé un nouveau missile de croisière, sur son territoire ?

PUBLICITÉ

La Russie a-t-elle déployé un nouveau missile de croisière, sur son territoire ?
Oui, affirment des responsables américains, cités ce mardi dans la presse.
Faux, répond-on ce mercredi à Moscou.

Les Etats-Unis et ce qui était à l‘époque l’URSS ont signé en 1987 un traité appelé INF qui limite les forces nucléaires à portée intermédiaire. Cela concerne les missiles de croisière d’une portée de 500 à 5.500 km.

Depuis 3 ans, Washington soupçonne la Russie de violer ce traité en mettant au point de nouveaux missiles de croisière.
D’après les médias américains, l’administration Obama avait, ces dernières années, envoyé des avertissements à la Russie, mais sans que ces mises en gardes ne soient suivies d’effet.

Démenti russe

Côté russe, on rejette toutes ces informations. C’est ce qu’a fait le porte-parole du Kremlin lors d’une conférence téléphonique ce mercredi.

Personne n’a formellement accusé la Russie de violer le traité INF. Les informations relayées ne donnent aucune source précise. La Russie a respecté et respecte ses engagements internationaux, y compris ce qui relève du traité auquel il est fait référence.
Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin

L’OTAN se dit “préoccupée”

Le secrétaire général de l’OTAN a réagi à ce sujet ce mercredi, lors d’une conférence de presse à l’occasion d’une réunion ministérielle de l’Alliance, à Bruxelles.

Je ne veux pas faire de commentaires sur des sujets relevants des services de renseignements. Mais ce que je peux dire, c’est que si la Russie ne se conformait pas aux engagements du traité INF sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, alors cela constituerait un motif de vive préoccupation pour l’Alliance.
Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l’OTAN

Guerre froide

Le traité INF sur les forces nucléaires à portée intermédiaire avait contribué à réduire les armements stratégiques américains et soviétiques dans les années 1980, ce qui avait amené à la fin de la Guerre froide entre les deux puissances.

avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny