EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Airbus livre un satellite 100% électrique

Airbus livre un satellite 100% électrique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Airbus a présenté mercredi à Toulouse le premier satellite européen de télécommunications tout électrique haute puissance.

PUBLICITÉ

Airbus a présenté mercredi à Toulouse le premier satellite européen de télécommunications tout électrique haute puissance.

Eutelsat 172B est le premier satellite électrique à haute puissance qui sera mis en orbite géostationnaire, c’est-à-dire en gardant la même position liée à la Terre, et de tourner avec elle en synchronisation.

This high-power #satellite is EUTELSAT 172B weighing 3.500 kg and has 13 kW #electric power. Eutelsat_SA</a> <a href="https://t.co/rOOuTqm8eP">pic.twitter.com/rOOuTqm8eP</a></p>— Airbus Space (AirbusSpace) 16 mars 2017

Claudio Rosmino, Euronews: “Ce satellite constitue une première mondiale dans sa catégorie, qu’est-ce qui le rend si innovant ?

Johan Leroy, le directeur technique d’Eutelsat: “C’est principalement la propulsion électrique qui sera pour la première fois embarqué en Europe et qui servira pour la mise à poste et pas seulement le maintien à poste du satellite. Les passagers des compagnies aériennes pourront bénéficier d’une connexion à internet de la même qualité que celles dont ils bénéficient au sol.”

Il rejoindra Kourou, en Guyane, le 20 mars, où il sera lancé le 25 avril pour le compte d’Eutelsat, l’un des principaux opérateurs mondiaux de satellites.

Il fournira des services améliorés de télécommunication, de connectivité en vol et de télédiffusion pour la région Asie-Pacifique

Tests of EUTELSAT 172B are completed! Satellite ready for shipment to #Kourou, French Guiana. Eutelsat_SA</a> <a href="https://t.co/s3HIOY1DTU">pic.twitter.com/s3HIOY1DTU</a></p>— Airbus Space (AirbusSpace) 15 mars 2017

“Ce genre de satellite de propulsion électrique en quelques années couvrira 50 % du marché. Il y a aussi une demande croissante de connectivité à bord des avions, un marché qui, au cours des cinq prochaines années, se montera à des centaines de millions d’euros.” conclut notre reporter science, sur place à Toulouse, Claudio Rosmino.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements