PUBLICITÉ

Serbie: quel avenir européen après la victoire de Vucic?

Serbie: quel avenir européen après la victoire de Vucic?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Serbie, la victoire d’Aleksandar Vucic soulève des interrogations sur le processus d’adhésion de son pays à l’Union Européenne.

PUBLICITÉ

En Serbie, la victoire d’Aleksandar Vucic soulève des interrogations sur le processus d’adhésion de son pays à l’Union Européenne. Le Premier ministre a remporté la présidentielle ce dimanche avec plus de 55% des voix, mais il devra engager de nouvelles réformes. “Les élections ont montré que la plupart des gens étaient favorables à une poursuite des réformes, et au processus d’adhésion à l’Union Européenne”, a déclaré l’ancien nationaliste, “tout en maintenant notre amitié avec la Russie et la Chine, et il faut continuer à travailler dur”.
L’opposition avait dénoncé les dérives autoritaires d’Aleksandar Vucic, converti au centre droit, qui entend bien ménager ses relations avec le Kremlin.
“La poursuite du processus d’adhésion à l’Union nécessite des réformes constitutionnelles”, estime Dejan Vuk Stankovic, analyste politique, “et je pense qu’il devrait bientôt les initier. Mais il doit faire face à un obstacle: il ne dispose pas d’un véritable contrôle sur le parlement”.
Les dix adversaires du Premier ministre n’ont pas réussi à changer la donne. Le principal opposant de centre gauche, Sasa Jankovic, a recueilli à peine 16% des suffrages, et un humoriste Luka Maksimovic, a réussi une percée avec un score de plus de 9%.

« La Serbie restera sur le chemin européen et réformiste », se félicite Aleksandar Vucic https://t.co/uxAmMVUgOUpic.twitter.com/kFahaWdosR

— Metro Belgique (@metrobelgique) 2 avril 2017

Aleksandar Vucic va intègrer le palais présidentiel d’ici deux mois. “La première étape, pour lui, va consister à trouver des soutiens pour réaliser ses réformes constitutionnelles”, indique Ivana Miloradovic, journaliste à Belgrade pour Euronews. “L’opposition, de son côté, devra renouveler ses visages et ses idées dans cette nouvelle configuration.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : 150 000 Russes et 16 000 Ukrainiens sont partis vivre en Serbie

Des étudiants bloquent la circulation à Belgrade pour dénoncer la corruption

Serbie : les manifestants dénoncent une fraude massive et réclament de nouvelles élections