PUBLICITÉ

Face à la menace nord-coréenne, "toutes les options sont sur la table" (vice-président US)

Face à la menace nord-coréenne, "toutes les options sont sur la table" (vice-président US)
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le vice-président américain Mike Pence s'est rendu dans la zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées.

PUBLICITÉ

En visite en Corée du sud, le vice-président américain a réitéré le message de fermeté des Etats-Unis vis-à-vis de la menace nord-coréenne.

Pour assurer la sécurité dans la péninsule, Washington compte user de moyens pacifiques et diplomatiques, “mais toutes les options sont sur la table“, a indiqué Mike Pence. Sous-entendu : une action militaire n’est pas à exclure.

Le message du peuple des Etats-Unis d’Amérique est que nous recherchons la paix, mais l’Amérique a toujours cherché à parvenir à la paix en s’appuyant sur la puissance, et mon message aujourd’hui, alors que je me tiens avec les forces américaines en Corée, avec les militaires courageux de la République de Corée, est un message de détermination“, a-t-il dit, en soulignant que les Nord-Coréens ne devaient “pas se méprendre sur la détermination des Etats-Unis“.

Le vice-président s’exprimait lors d’une visite ce lundi de la zone démilitarisée marquant la frontière entre les deux Corées.

Mike Pence a d’ailleurs rappelé que son père avait combattu là, au sein de l’armée américaine durant la guerre de Corée dans les années 1950.

Meaningful visit to DMZ where 64 years ago my dad earned Bronze Star in Korean War. His medal stays close in my West Wing office. #VPinASIApic.twitter.com/e2OCJsEiIK

— Vice President Pence (@VP) 17 avril 2017

Séoul, Tokyo

De retour à Séoul, le vice-président américain s’est entretenu avec le président en exercice sud-coréen. Des discussions centrées essentiellement sur les questions de sécurité.
Il en sera également question lors de son déplacement au Japon, qu’il doit effectuer dans la foulée.
Le Japon qui, inlassablement, dénonce “les provocations du régime nord-coréen“.

Tentative de tir de missile, dimanche

Dimanche, les autorités nord-coréennes ont effectué un tir de missile. Mais l’engin aurait explosé quelques secondes après son décollage.

Corée du Nord : échec d'un nouveau tir de missile https://t.co/FvP511iLQApic.twitter.com/QHRRPSyiMr

— euronews en français (@euronewsfr) 16 avril 2017

L’an dernier, Pyongyang a procédé à deux tests nucléaires.
Le régime nord-coréen semble vouloir développer des armes capables d’atteindre l’Amérique du Nord.

Vu des États-Unis. Ce que révèle le tir de missile raté de la Corée du Nord https://t.co/Pb97NrAGzZpic.twitter.com/0Sq9NsqYxZ

— Courrier inter (@courrierinter) 16 avril 2017

avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pence : "le tir de missile nord-coréen, une provocation"

Même manqué, le tir de missile nord-coréen inquiète le voisin sud-coréen

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention