PUBLICITÉ

La déception de la "France Insoumise"

La déception de la "France Insoumise"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Jean-Luc Mélenchon est arrivé quatrième du scrutin, derrière le conservateur François Fillon.

PUBLICITÉ

Jean-Luc Mélenchon est arrivé quatrième du scrutin, derrière le conservateur François Fillon. Malgré une percée dans la dernière ligne droite de la campagne, grâce notamment à ses performances durant les débats télévisés, le candidat de la gauche radicale n’a pas créé la surprise escomptée par ses supporters.

“Beaucoup de tristesse. De la tristesse parce qu’il y a eu une belle bataille de menée, il y a eu des points de remontés, c‘était chouette. La France choisit un candidat qui sort d’on ne sait où, avec un programme que l’on juge très creux. La France n’aime pas le changement, donc c’est reparti pour 5 ans”, se désole un couple.

“Pour moi, l’avenir est du côté de la ‘France Insoumise’. L’avenir est du côté de ces Français qui ont compris que le pays va mal. L’avenir, c’est écouter ces Français qui ont compris qu’il faut se tenir debout, qu’il faut résister”, estime un militant

“Pour la première fois de ma vie, je vais voter avec un bulletin où il y a aura de la merde, mais je ne voterai ni pour l’un, ni pour l’autre”, s’insurge une supportrice.

“Jean-Luc Mélenchon n’a pas donné de consigne de vote pour le second tour. Le leader de la France Insoumise laisse ses électeurs choisir en leur âme et conscience, une prise de position saluée par ses militants”, conclut notre envoyé spécial dans le Xe arrondissement de Paris, Grégory Lory.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Affaire Bygmalion : six mois ferme pour Nicolas Sarkozy en appel

Elections européennes : ce que veulent les électeurs et ce que promettent les candidats