EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Brésil : affrontements avec la police après la grève générale

Brésil : affrontements avec la police après la grève générale
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au Brésil, la grève générale de vendredi s’est terminée par de violents affrontements entre les forces de l’ordre et des manifestants bien décidés à en découdre.

PUBLICITÉ

Au Brésil, la grève générale de vendredi s’est terminée par de violents affrontements entre les forces de l’ordre et des manifestants bien décidés à en découdre.

Dans le centre de Rio de Janeiro, au moins huit bus ont été incendiés et de nombreuses vitrines ont été détruites.

A São Paulo, craignant les débordements la plupart des commerçants ont baissé leur rideau et d’importantes artères de circulation ont été bloquées par des barricades provoquant de nombreux embouteillages.

#Brésil : grève générale et manifestations contre l’austérité https://t.co/aJ7NGUw1au#AFPpic.twitter.com/Wr6ANF62Pm

— Agence France-Presse (@afpfr) 28 avril 2017

A l’appel des principaux syndicats brésiliens, cette grève générale, la première depuis 20 ans, aurait mobilisé près de la motié des salariés, soit plusieurs dizaines de millions de Brésiliens.

Grévistes et manifestants s’insurgent contre le programme de réformes du gouvernement de Michel Temer.

Mais c’est surtout la réforme de l‘âge de départ à la retraite qui a mobilisé les salariés : les hommes devront notamment travailler jusqu‘à 65 ans contre 60 ans actuellement.

Brésil: appel à la grève générale contre l’austérité https://t.co/oGlIT0IdrD#Mondepic.twitter.com/kUva5ViLW7

— L’important (@Limportant_fr) 28 avril 2017

Cette grève générale intervient alors que le Brésil peine à sortir d’une récession sans précédent.

Cette crise économique s’est envenimée ces derniers mois par un méga-scandale de corruption qui éclabousse une grande partie de la classe politique, y compris plusieurs ministres du gouvernement de Michel Temer.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brésil : une grève générale immobilise les grandes villes du pays

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil