Macron évoque la menace d'un "Frexit"

Macron évoque la menace d'un "Frexit"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Emmanuel Macron avertit que si l’Union Européenne ne se réforme pas, elle court le risque d’affronter le péril d’un “Frexit” ou du FN dans une interview à la télévision publique britannique…

PUBLICITÉ

Emmanuel Macron avertit que si l’Union Européenne ne se réforme pas, elle court le risque d’affronter le péril d’un “Frexit” ou du FN dans une interview à la télévision publique britannique .

Le candidat à la présidentielle a insisté sur sa volonté d’une réforme en profondeur de l’UE. “Continuer comme cela serait une trahison des citoyens”, a t-il dit.

Dans une autre intervention, cette fois à la télévision française, il a mis en avant sa volonté de réconcilier la France.

“Oui, il y a une colère. Oui cette colère a trouvé un débouché dans le vote Front National, mais en aucun cas, le Front National ne répond aux causes de cette colère. Moi, je ne veux pas valider cette thèse selon laquelle il y aurait deux France. Mon rôle est de réunifier le pays, de réconcilier ces deux France”, a déclaré le leader du mouvement En Marche!

Les deux candidats confronteront leurs arguments mercredi soir lors d’un face-à-face télévisé très attendu.

En attendant Marine Le Pen poursuit son entreprise de séduction de l‘électorat d’extrême-gauche en fustigeant la mondialisation.

“On est à la croisée des chemins. C’est un vrai enjeu de civilisation qui se décidera. La France demain ce sera quoi ? Est-ce que ce sera celle que j’aime, que les Français aiment ou est-ce que ce sera une espèce de salle de marchés, ouverte à tous les vents violents de la mondialisation”, a-t-elle lancé.

La candidate FN continue de battre la campagne. Elle était ce dimanche en visite surprise sur le site de l’usine Altéo à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : déjà des manifestations contre un éventuel Frexit

L'extrême droite européenne affiche ses ambitions à Lisbonne

Jordan Bardella élu président du Rassemblement national