Indonésie : deux ans de prison pour un gouverneur "blasphémateur"

Indonésie : deux ans de prison pour un gouverneur "blasphémateur"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ahok a été condamné à deux ans de prison pour insulte à l’islam.

PUBLICITÉ

Ahok a été condamné à deux ans de prison pour insulte à l’islam. Ahok, c’est le gouverneur de Djakarata, chrétien, qui avait fait des déclarations en septembre dernier qui avaient été interprétées comme blasphématoires par beaucoup d’Indonésiens.

Cette décision, surprise, fait craindre une montée de l’intolérance religieuse en Indonésie, le plus grand pays musulman au monde.

Les cinq juges sont allés beaucoup plus loin que le parquet qui avait requis du sursis.

Après le rendu du verdict, les partisans de Basuki Tjahaja Purnama, surnommé donc Ahok, ont vigoureusement protesté.

“Je suis extrêmement déçu, pleure cet homme. Comment peut-il aller en prison pour quelque chose qu’il n’a pas fait ? Le procureur a montré qu’on ne pouvait pas prouver qu’il était coupable mais maintenant le juge dit qu’il l’est… Ou est-ce que le juge aurait peur des groupes de pression musulmans” ?

Côté détracteurs du gouverneur chrétien, ce sont des “Allah Ouakbar” qui ont accueilli l’annonce du verdict. Eux réclamaient même cinq ans de prison. Ahok avait déclaré en septembre que l’interprétation par certains oulémas d’un verset du Coran – selon lequel un musulman ne doit élire qu’un dirigeant musulman – était erronée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : catastrophe ferroviaire en Indonésie

No Comment : au moins onze morts dans l'éruption du volcan Marapi en Indonésie

Indonésie : 200 nouveaux réfugiés rohingyas débarquent dans l'ouest de l'Indonésie