Brésil : le président touché par une affaire de corruption

Brésil : le président touché par une affaire de corruption
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce nouveau scandale de corruption suscite déjà des appels à la démission.

PUBLICITÉ

Au Brésil, les affaires de corruption n’en finissent pas de polluer la vie politique.
Il y a quelques mois, la présidente Dilma Rousseff a été destituée.
A présent, c’est son successeur le conservateur Michel Temer qui est sur la sellette.
Il lui est reproché d’avoir donné son accord au versement de pots-de-vin.

C’est le journal Globo qui le révèle, s’appuyant sur un enregistrement sonore entre le président Temer et un des grands patrons brésiliens.
Les deux hommes se seraient entendus pour que de l’argent soit versé à Eduardo Cunha en échange de son silence. Cunha est l’ancien président de la Chambre des députés. A l‘époque, il a tout fait pour écarter Dilma Rousseff. Il a ensuite été rattrapé par les scandales de corruption.

>> Brésil : le tombeur de Dilma Rousseff condamné pour corruption

Ces nouvelles révélations autour de Michel Temer ont suscité un peu plus d’agacement dans l’opinion publique, lassée par ces affaires de pots-de-vin.
Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce mercedi soir dans les grandes vilels du pays, comme ici à Sao Paulo.

Ce gouvernement est un des plus corrumpus et des moins populaires de l’histoire du pays. Et il va tomber, c’est sûr ! On va continuer à manifester dans les rues jusqu‘à ce que ce gouvernement démissionne.
Rodinei, manifestant

Ces appels à la démission sont relayés aussi par plusieurs partis d’opposition, dont le parti des Travailleurs de l’ex-présidente Dilma Rousseff.

De son côté, le chef de l’Etat, Michel Temer a, dans un communiqué, nié les faits qui lui sont reprochés.

avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Macron au Brésil : un renouveau dans les relations entre les deux pays

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

NO COMMENT : le Brésil confronté à une épidémie de dengue sans précédent