Représailles iraniennes en Syrie

Représailles iraniennes en Syrie
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Téhéran aurait tiré six missiles contre des bases terroristes dans la province de Deir Ezzor.

PUBLICITÉ

Les tensions sont encore montées d’un cran dans le conflit syrien en quelques heures ce dimanche. L’Iran a tiré des missiles dans la région de Deir Ezzor, six selon l’agence de presse Tasnim.
Le gouvernement iranien a visé des bases terroristes en représailles au double attentat du 7 juin qui ont visé Téhéran et fait 18 morts. Selon les médias iraniens, il s’agit des premiers tirs de missiles iraniens depuis 30 ans, depuis la guerre Iran-Irak (1980-88), hors du territoire iranien. Les deux attaques contre le parlement iranien et le mausolée de Khomeyni avaient été revendiquées par Etat islamique. Après ce double attentat, les Gardiens de la Révolution avaient affirmé qu’ils “vengeraient le sang versé des innocents”.
Les autorités iraniennes ont accusé l’Arabie saoudite, mais aussi les Etats-Unis, de soutenir les groupes djihadistes agissant contre l’Iran.

La coalition internationale, menée par les Américains, a par ailleurs abattu un avion de l’armée syrienne qui avait largué des bombes près de combattants soutenus par la coalition au sud de Taqba. L’armée syrienne a dénoncé “une agression flagrante” et affirme que son avion menait une mission contre Daech.

Ces tirs opérés depuis Kermanshah Kurdistan iranien.900 kms de distance. 1ère fois que Iran utilise ses missiles moy portée deps des années

— Mariam Pirzadeh (@mapirzadeh) 18 juin 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes russes meurtrière contre des combattants liés à Al-Qaïda

Moyen-Orient : les États-Unis tentent d’éviter une escalade du conflit

Allemagne : la Lufthansa suspend ses liaisons avec Téhéran