PUBLICITÉ

L'Etat autrichien ne rendra pas la maison natale d'Hitler

L'Etat autrichien ne rendra pas la maison natale d'Hitler
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour constitutionnelle autrichienne a débouté l'ancienne propriétaire de la bâtisse qui contestait la vente forcée de son bien.

PUBLICITÉ

L’Etat autrichien restera bien propriétaire de la maison natale d’Adolf Hitler. La Cour constitutionnelle autrichienne a débouté l’ancienne propriétaire de la bâtisse, qui contestait la vente forcée de son bien.

Fin 2016, le Parlement autrichien avait permis l’expropriation du bâtiment pour éviter qu’il ne devienne un lieu de pèlerinage néo-nazi. La vente a été décidée “dans l’intérêt généralé, a statué la Cour.

L’ancienne propriétaire a saisi la plus haute juridiction du pays pour dénoncer l’illégalité de la vente. N’ayant pas obtenu gain de cause, elle envisage désormais de saisir la cour européenne des droits de l’homme, selon son avocat.

C’est à Braunau-am-Inn, à la frontière allemande, qu’est né le dictateur, dans une maison de ville jaune datant du 17e siècle. Elle a longtemps été louée par l’Etat, qui y avait installé un centre pour handicapés. En 2011, la propriétaire s‘était opposée à sa location. La bâtisse était inoccupée.

L’Etat autrichien souhaite modifier l’architecture de la bâtisse, pour qu’elle accueillie une institution publique, représentant “l’antithèse du nazisme”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Autriche : la maison de Hitler va être transformée en poste de police

A Vienne, le journal Wiener Zeitung publiera son dernier numéro le 1er juillet

Quand les femmes ont-elles obtenu le droit de vote dans les pays européens ?