PUBLICITÉ

L'ultimatum lancé au Qatar reporté de 48 heures

L'ultimatum lancé au Qatar reporté de 48 heures
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Le Qatar bénéficie d’un léger sursis, après le report de deux jours de l’ultimatum fixé par ses voisins sunnites, qui devait expirer ce dimanche soir. Un report souhaité par le médiateur koweïtien. L‘émirat gazier, isolé depuis près d’un mois, est accusé de rapprochement avec l’Iran et de financer le terrorisme. Doha doit se prononcer sur une liste de demandes, perçues comme une atteinte à la souveraineté de l’Etat.
“Le Qatar n’est pas un pays qui se fera avaler par qui que ce soit”, a déclaré le ministre de la défense qatarien Khalid bin Mohammed al-Attiyah. “Nous nous tenons prêts à défendre notre pays. J’espère que nous n’aurons pas à effectuer une intervention militaire, mais nous sommes toujours prêts. Nous sommes là pour défendre notre pays”.

Crise du Golfe : l’ultimatum fixé au Qatar a été prolongé de 48 heures https://t.co/rAZFx0X21D

— Le Monde (@lemondefr) 3 juillet 2017

Parmi ces demandes formulées par les états sunnites, la fermeture d’une base militaire turque au Qatar et celle de la chaîne al Jazeera. Les ministres des affaires étrangères d’Egypte, d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et de Bahrein réclamentdoivent se réuinir au Caire ce mercredi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un bras de fer perdu d'avance pour le Qatar

Soie dorée et tissage ancestral présentés au Qatar

Danse de l'épée et théâtre, les arts du spectacle à l'honneur au Qatar