Pillages à Saint-Martin

Pillages à Saint-Martin
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Des soldats néerlandais patrouillent dans la partie sud de Saint-Martin administrée par les Pays-Bas.

Ils veulent ainsi mettre fin aux pillages fréquents dans l‘île depuis le passage dévastateur de l’ouragan Irma.

Un témoin évoque “des gens armés de machettes et de revolvers faisant régner la terreur dans la rue.”

Même genre de scènes dans la partie française de l‘île où la ministre des Outre-mer s’est fait l‘écho de pillages réalisés “devant ses yeux”.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’un premier détachement de 455 membres de forces de sécurité avait été envoyé à Saint-Martin.

Gérard Collomb, ministre français de l’Intérieur : “Un nouveau contingent de 187 personnes va arriver à Saint-Martin dans les heures qui viennent, c’est-à-dire avant l’arrivée du cyclone José, ce qui fait que le problème du maintien de l’ordre devrait être réglé.”

Deux hommes ont déjà été arrêtés, dont un adjoint de sécurité de la Police aux frontières, surpris en train de voler du matériel nautique.

Un procureur sera envoyé sur place “dans les meilleurs délais” pour recueillir les plaintes des victimes de ces pillages.

Et la Garde des Sceaux promet que la justice sera “extrêmement rigoureuse”.

#Vidéo scène de pillage à #SaintMartin#SintMaarteen après le passage de l’#Ouragan#IRMA dans la #Caraïbe#IrmaHurricanepic.twitter.com/PzUbx7EaUA

— TheLinkFwi (@TheLinkFwi) 8 septembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : en Haïti, la violence des gangs conduit plus de 53 000 personnes à fuir la capitale

Après la démission du Premier ministre, les Haïtiens partagés entre espoir et résignation

Scandale dans l'armée belge après des révélations de bizutages