DERNIERE MINUTE

Au Cameroun, la minorité anglophone quadrillée

Au Cameroun, la minorité anglophone quadrillée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des rues désertes et des commerces cadenassés. A Buea, le chef-lieu de l’une des deux régions anglophones du Cameroun, une chape de plomb semble toujours régner sur la ville, quadrillée par les forces de sécurité et survolée par des hélicoptères. Dimanche, les séparatistes anglophones ont proclamé de manière symbolique l’indépendance des deux régions et ont tenté de manifester, mais au moins quatre personnes auraient été tuées par les forces de l’ordre. Des arrestations musclées ont également eu lieu. La minorité anglophone du Cameroun, qui représente 20% de la population, estime être marginalisée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.