Au Cameroun, la minorité anglophone quadrillée

Au Cameroun, la minorité anglophone quadrillée
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Des rues désertes et des commerces cadenassés. A Buea, le chef-lieu de l’une des deux régions anglophones du Cameroun, une chape de plomb semble toujours régner sur la ville, quadrillée par les forces de sécurité et survolée par des hélicoptères. Dimanche, les séparatistes anglophones ont proclamé de manière symbolique l’indépendance des deux régions et ont tenté de manifester, mais au moins quatre personnes auraient été tuées par les forces de l’ordre. Des arrestations musclées ont également eu lieu. La minorité anglophone du Cameroun, qui représente 20% de la population, estime être marginalisée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kylian Mbappé accueilli en héros dans le village natal de son père au Cameroun

Kylian Mbappé en visite au Cameroun, pays natal de son père

Génocide au Rwanda : Charles Michel évoque "une forme de complicité" de la communauté internationale