Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Au Kenya, l'appel de l'opposition à poursuivre les manifestations

Au Kenya, l'appel de l'opposition à poursuivre les manifestations
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au Kenya, les partisans de Raila Odinga n’entendent rien lâcher. Des milliers de personnes sont venues écouter l’opposant à Monbassa ce dimanche. Et il les a appelées à manifester, malgré l’interdiction du pouvoir.

“Nous disons pas de réformes […] alors pas d‘élections non plus ! a-t-il martelé. Vous êtes sortis dans les rues en très grand nombre, et à partir de ce lundi, nous ferons de nouvelles manifestations pacifiques.”

Ce que réclame Raila Odinga, c’est que la Commission électorale chargée de superviser l‘élection présidentielle soit renouvelée. Pour l’opposition, cette Commission est à la botte du président Uhuru Keyatta. Après l’invalidation du scrutin précédent à cause d’irrégularités par la Cour suprême, les Kényans sont appelés à revoter le 26 octobre. Mais faute de réformes, Odinga a retiré sa candidature et compte sur la pression de la rue. Une pression qui n’est pas sans danger. Les manifestations ont été interdites dans les principales villes du pays et vendredi, au moins trois personnes sont mortes dans des affrontements avec les forces de l’ordre.