PUBLICITÉ

Des suprémacistes chahutés en Floride

Des suprémacistes chahutés en Floride
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Des habitants de Floride ne veulent pas des suprémacistes, et le font savoir. Ce jeudi, plusieurs centaines de manifestants sont venus dénoncer la présence de l’une des figures du mouvement d’extrême-droite, Richard Spencer, qui tenait un discours à l’université de Gainesville. Celui-là même qui menait le cortège des néonazis à Charlottesville au mois d’août, lorsqu’une militante antiraciste a été tuée par l’un de ses sympathisants, qui a foncé dans la foule. Richard Spencer reste un nom qui suscite la polémique.

« Je respecte leur liberté de parole et le premier amendement », affirme un manifestant, « mais je pense qu’il est important de montrer que nous ne tolérons pas ce type de propos ».

“On ne va pas supporter ces horreurs », lance un autre. « Ce n’est pas tolérable. On a déjà battu les Nazis. Pourquoi les gens viendraient donc les soutenir ? ».

Le gouverneur de Floride a décrété l‘état d’urgence, afin de mobiliser d’importants moyens policiers. Aux abords du campus, la circulation a été bloquée et le dispositif de sécurité renforcé.

Discours avorté d’un suprémaciste blanc à Gainesville sous haute sécurité, par leilatxu</a> et <a href="https://twitter.com/ElodieMazein?ref_src=twsrc%5Etfw">ElodieMazeinhttps://t.co/6wqQsvwplA#AFPpic.twitter.com/wGXyYfqzin

— AFP USA (@AFPusa) 20 octobre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Violences entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens sur le campus UCLA

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

No Comment : un mort et deux blessés après la chute d'une section de grue en Floride