This content is not available in your region

Donald Trump veut mettre Pékin de son côté

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
euronews_icons_loading
Donald Trump veut mettre Pékin de son côté

Après le Japon et la Corée du Sud, Donald Trump, accompagné de son épouse Melania, est arrivé ce mercredi à l’aéroport de Pékin pour entamer la troisième étape de sa tournée marathon en Asie.

Le président américain a commencé par visiter la Cité interdite, l’ancien palais des empereurs de Chine.

Avec pour guide son homologue chinois Xi Jinping, qui vient d‘être reconduit pour cinq ans à la tête du Parti communiste et de facto à la tête de l’Etat.

Le chef de la Maison Blanche attend de lui qu’il se montre plus ferme envers le régime nord-coréen qui poursuit son programme nucléaire.

Washington réclame la fin des échanges commerciaux entre Pékin et Pyongyang.


Lors de son escale à Séoul, Donald Trump s‘était exprimé devant l’Assemblée nationale sud-coréenne.

Donald Trump : “Aujourd’hui, j’espère que je ne parle pas seulement au nom de nos pays, mais pour toutes les nations civilisées, quand je dis à la Corée du Nord : ne nous sous-estimez pas et ne nous mettez pas à l‘épreuve.”

Si ce discours lui a valu des applaudissements nourris de la part des parlementaires, l’ambiance était toute autre à l’extérieur du bâtiment.

Des militants pacifistes s’y sont massés pour exprimer leur hostilité au président américain et pour dénoncer la montée des tensions dans la péninsule.