Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Facture du Brexit : Bruxelles veut régler la question financière sous 2 semaines

Facture du Brexit : Bruxelles veut régler la question financière sous 2 semaines
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Envoyer des signaux positifs. A la sortie des discussions, les négociateurs du Brexit, du côté européen comme du côté britannique, affichent leur volonté d’aller de l’avant :“Nous devons, nous voulons, remettre de la sécurité, notamment de la sécurité juridique là où le Brexit créé de l’incertitude et beaucoup d’inquiétude” a déclaré Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE pour le Brexit.

De l’inquiétude, de l’autre côté de la Manche, il y en a justement entre les deux Irlandes, où la question de rétablir ou non la frontière fait débat : “Nous reconnaissons le besoin de solutions spécifiques pour les circonstances uniques de l’Irlande du Nord. Mais cela ne peut pas revenir à la création d’une nouvelle frontière à l’intérieur du Royaume-Uni” commente de son côté David Davis, le ministre britannique chargé du Brexit.

Une autre série de négociations difficiles s’achève donc à Bruxelles. Et bien que des progrès aient été réalisés, il est clair que les deux parties ont encore du travail à faire sur les principaux points de blocage : la frontière nord-irlandaise, les droits des expatriés et la facture du Brexit. La température est en train de monter, avec le sommet des dirigeants de l’UE de décembre, alors que la Grande-Bretagne désespère de lancer la prochaine étape des négociations, sur le commerce et les relations futures.