DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Nouvelles négociations à Genève alors que la Ghouta orientale est à l'agonie

Vous lisez:

Syrie : Nouvelles négociations à Genève alors que la Ghouta orientale est à l'agonie

Syrie : Nouvelles négociations à Genève alors que la Ghouta orientale est à l'agonie
Taille du texte Aa Aa

Malgré les accords et les trêves, les bombardements continuent sur la région de la Ghouta orientale en Syrie. Lundi, ils auraient fait entre 11 et 18 morts selon les sources, parmi eux deux enfants. La Goutha orientale, une poche de résistance tenue pas les rebelles à proximité immédiate de Damas. La région de 400 000 habitants est assiégée depuis 2013, et le mois de novembre a été l’un des plus meurtriers depuis le début de la guerre. Au moins 69 personnes auraient perdu la vie dans des bombardements. Pourtant, la Goutha orientale fait partie de ce que l’on appelle les zones de désescalade, où gouvernement et rebelles, sous l‘égide de Moscou, doivent faire taire les combats.

Pendant ce temps à Genève, les négociations, le huitième round depuis le début de la guerre, s’ouvrent aujourd’hui et l’incertitude plane sur la participation du régime de Bachar al-Assad. Staffan de Mistura, l‘émissaire de l’ONU pour la Syrie, a fait savoir que Damas pourrait être absent alors même que l’opposition s’y rend pour la première fois unie.
Les sept sessions précédentes des discussions ont toutes buté sur le même obstacle : le départ de Bachar al-Assad, une ligne rouge pour le régime.