DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En cas de guerre, les Etats-Unis détruiront Pyongyang

Vous lisez:

En cas de guerre, les Etats-Unis détruiront Pyongyang

En cas de guerre, les Etats-Unis détruiront Pyongyang
@ Copyright :
REUTERS/KCNA
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis menacent de "détruire complètement le régime nord-coréen en cas de guerre". 

Après le dernier tir de missile intercontinental d'une portée inédite, Kim Jong Un a déclaré la Corée du nord puissance nucléaire, et le conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni d'urgence.

Pour l'ambassadrice américaine, Pyongyang a choisi "l'agression". Elle a appelé tous les pays à couper leurs relations diplomatiques, commerciales, militaires, scientifiques et techniques avec la Corée du Nord, en plus d'appliquer toutes les sanctions onusiennes.

"Nous n'avons jamais cherché la guerre avec la Corée du Nord et aujourd'hui encore, nous ne la cherchons pas. Si la guerre vient, ce sera à cause des actes continus d'agression comme ce dont nous avons été témoin hier. Et si la guerre vient, ne vous y trompez pas, le régime nord coréen sera totalement détruit", a déclaré Nikki Haley. 

Washington a exhorté la Chine notamment à cesser toute livraison de pétrole à Kim Jong Un. 

Moscou reconnaît "la provocation" nord-coréenne, dit ne pouvoir accepter un statut nucléaire pour la Corée du Nord, mais affirme qu'il n'y a pas de solution militaire à cette crise :

"Nous demandons fermement au régime nord-coréen de cesser ses tests nucléaires et ses tirs de missiles et nous appelons les Etats-Unis et la Corée du Sud à ne pas mener les manœuvres militaires de grande ampleur prévues début décembre. Cela ne fera qu'aggraver une situation déjà explosive", a déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia.

Le Conseil de sécurité en est à huit trains de sanctions contre la Corée du Nord pour contraindre ce pays à suspendre ses programmes d'armements balistiques et nucléaires, jugés menaçants pour le monde. Les deux derniers ont été adoptés après des tirs de missiles intercontinentaux et un sixième essai nucléaire. 

Le 5 août, l'ONU a interdit les importations de charbon, fer et pêche nord-coréens. Le 11 septembre, elle a interdit les importations de textile, de monter des entreprises communes avec des intérêts nord-coréens et a limité l'approvisionnement de Pyongyang en pétrole.

A noter que le 5 octobre, se fondant sur la résolution du 5 août, l'ONU a identifié quatre navires soupçonnés d'avoir transgressé ses interdits. Et elle les a interdits de ports dans le monde entier. C'était une première dans l'Histoire des Nations unies.