DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'état d'urgence décrété au Honduras

Vous lisez:

L'état d'urgence décrété au Honduras

L'état d'urgence décrété au Honduras
Taille du texte Aa Aa

Une semaine après le scrutin présidentiel, le Honduras n'a toujours pas de vainqueur officiel.

Le but est de mettre fin aux manifestations des partisans du principal opposant contre une fraude supposée. Vendredi, ils ont bloqué la circulation dans le pays, entraînant des échauffourées avec la police, faisant une dizaine de blessés.

L'état d'urgence a été décrété dans la nuit de vendredi à samedi.

"Les forces armées du Honduras et la Police nationale, agissant de manière prudente, et en conformité avec la loi, lancent un appel à la population, pour qu'elle maintienne la paix, le calme, la tolérance et à ne pas alimenter les sentiments de haine, de vengeance, de division au sein de la famille hondurienne", a déclaré Alfredo Cerrato, porte-parole de l'armée hondurienne.

L'autorité électorale a annoncé un recomptage de certains procès-verbaux litigieux. Le président conservateur soutenu par Washington Juan Orlando Hernandez brigue un second mandat. Une candidature permise par une décision de la Cour suprême l'y autorisant malgré l'interdiction de la Constitution.

Les résultats non-définitifs lui donnent 1,5 points d'avance sur son principal rival.