EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le gouvernement autrichien dévoile sa feuille de route

Le gouvernement autrichien dévoile sa feuille de route
Tous droits réservés REUTERS/Leonhard Foeger
Tous droits réservés REUTERS/Leonhard Foeger
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il réunit les conservateurs et l'extrême droite, et la priorité nationale est au programme.

PUBLICITÉ

Le gouvernement autrichien, qui réunit les conservateurs et l'extrême droite, a effectué ses premiers pas. Les nationalistes du FPÖ ont obtenu plusieurs portefeuilles régaliens : l'intérieur, la défense et les affaires étrangères.

Leur leader Heinz-Christian Strache sera vice-chancelier, et viendra seconder Sebastian Kurz. Leur feuille de route a été dévoilée ce samedi.

"Nous nous sommes entendus sur une orientation clairement pro-européenne, dans le but de renforcer la subsidiarité au sein de l'Union européenne", a déclaré le Président de l'ÖVP Sebastian Kurz. "Une Union européenne qui devrait être plus forte sur les questions importantes, mais qui devrait être plus en retrait sur les sujets de second plan. Nous avons convenu qu'il n' y aurait pas de nouveaux impôts, mais que nous devrons faire des économies sur l'existant".

Les deux dirigeants revendiquent le principe de priorité nationale.

"En matière d'immigration", décrit le Président du FPÖ Heinz-Christian Strache, "nous avons clairement déterminé que nous voulons mettre un terme à l'immigration clandestine, mais aussi aux effets de l'immigration au sein de notre système de sécurité sociale. Les prestations pour les demandeurs d'asile seront ramenées à 365 euros".

Sebastian Kurz deviendra le nouveau chancelier autrichien lors de la cérémonie d'investiture prévue ce lundi.

Le renforcement de la démocratie directe, cheval de bataille du FPÖ, figure aussi au programme de la coalition, avec l'instauration d'un mécanisme de votations populaires. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Autriche, la violence juvénile en augmentation

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le parti d'extrême droite

Anders Vistisen : "Identité et Démocratie est la seule opposition au statu quo actuel"