DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestations en Iran: l'UE reste discrète

Vous lisez:

Manifestations en Iran: l'UE reste discrète

Manifestations en Iran: l'UE reste discrète
Taille du texte Aa Aa

L’Iran est toujours en ébullition alors qu’une vague de protestations s’etend un peu partout dans le pays. Les autorités ont serré les rangs, mais la contestation continue. Il faut dire que cette fois, ce n’est pas la classe moyenne qui manifeste, mais bien les couches populaires.

“Parmi les 21 personnes tuées depuis le début des protestations, on trouve des ouvriers, des fils d’ouvriers, des chômeurs. Ils demandaient juste du pain la liberte et un toit,” analyse Reza Moini, de Reporters Sans Frontières.

Alors que la révolte de 2009 se limitait à trois grands foyers. Cette fois, au moins plusieurs dizaines de villes ont été touchées.

Selon Reza Moini, “il y a une ressemblance entre ces manifestations et celles de la révolution iranienne. En 39 ans, on n’avait jamais vu des manifestations dans autant de villes différentes.”

Côté européen, Federica Mogherini a appelé mardi toutes les parties à s’abstenir de “toute violence”. Mais l’UE reste globalement discrète, elle qui s’est engagée à normaliser ses rapports avec Téhéran depuis l’accord nucléaire iranien. Une réaction qui convient à Anvar Mir Sattari, opposant iranien vivant à Bruxelles.

“Je suis aussi membre du groupe des Verts européens,” explique-t-il, “et l’indépendance de l’Iran est vraiment très importante pour moi. C’est au peuple iranien de décider de son avenir sans qu’il n’y ait des interventions de l’Europe ou d’autres pays. Les partis poliltiques européens nous ont bien aidés, bien soutenus jusqu‘à maintenant. Mais ça ne doit pas se traduire par une intervention.”

Pour l’heure, 450 personnes ont été arrêtées suite à ces manifestations. La pluart d’entre elles, ont entre 20 et 25 ans.