DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les "voeux" du pape François

Vous lisez:

Les "voeux" du pape François

Les "voeux" du pape François
Taille du texte Aa Aa

Le maintien de la paix dans la péninsule coréenne, son avènement en Syrie et une meilleure acceptation des réfugiés en Europe... Ce sont quelques-uns des vœux exprimés par le pape François qui recevait en ce début d'année les ambassadeurs des 185 pays avec lesquels le Vatican entretient des relations diplomatiques.

"La paix ne se construit pas comme une affirmation du pouvoir des vainqueurs sur les vaincus, a-t-il déclaré. Ce n'est pas la loi de la peur qui empêchera de futures agressions mais c'est plutôt la force de la raison qui encouragera au dialogue et à la compréhension mutuelle pour résoudre les différends."        

Le pape argentin a aussi de nouveau dénoncé la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d'Israël, alors que la ville est revendiquée par les Israéliens et les Palestiniens.

"Le Saint-Siège, tout en en exprimant sa douleur (pour les vies perdues), invite à un engagement commun pour respecter - en conformité avec les Résolutions des Nations Unies - le statu quo de Jérusalem, ville sacrée pour les chrétiens, les juifs et les musulmans", a-t-il insisté.

Le chef de l’Église catholique a rappelé que 2018 marquera le 70ème anniversaire de l'adoption par les Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Des droits que Jorge Bergoglio entend défendre encore et encore.