EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Greenpeace veut sanctuariser l'Antarctique

Greenpeace veut sanctuariser l'Antarctique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'organisation écologiste Greenpeace a envoyé un navire océanographique dans l'Antarctique pour un périple de trois mois destiné à alerter sur les menaces pesant sur le krill, une petite crevette victime de la pêche industrielle.

PUBLICITÉ

Un périple de trois mois dans l'Antarctique, avec pour objectif de sanctuariser cette région encore relativement épargnée de la planète... mais pour combien de temps encore. Le navire océanographique Arctic Sunrise de l'organisation écologiste Greenpeace sillonne actuellement la zone pour alerter sur les menaces pesant sur le krill.

"Tout au long de l'histoire, on voit que, dès que l'être humain découvre de nouveaux lieux, il les exploite, commente un membre de l'expédition, Will McCallum. C'est en particulier ce que l'industrie de la pêche ne cesse de répéter. Et en Antarctique, c'est la même chose. On voit des compagnies pêcher de toutes petites crevettes, que l'on appelle des krills, qui font partie de l'alimentation de l'ensemble des animaux vivant ici (manchot, baleine ou encore phoque). Chacun, d'une manière ou d'une autre, en dépend."

Le krill est victime d'une pêche industrielle intensive de la Norvège, de la Chine et de la Corée du Sud. Il sert alors aux élevages de poisson et de bétail ou est transformé en huile pour les consommateurs européens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les poussins de manchots empereurs, premières victimes de la fonte de la banquise en Antarctique

No Comment : des algues vertes déversées devant la préfecture française du Finistère

Gaz à effet de serre : que fait le secteur aérien pour réduire ses émissions ?