PUBLICITÉ

Les poussins de manchots empereurs, premières victimes de la fonte de la banquise en Antarctique

Une étude scientifique constate une mortalité élevée des poussins dans plusieurs colonies de l'Antarctique
Une étude scientifique constate une mortalité élevée des poussins dans plusieurs colonies de l'Antarctique Tous droits réservés Zhang Zongtang/AP
Tous droits réservés Zhang Zongtang/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les manchots empereurs menacés par le changement climatique. Plus de 10 000 poussins seraient mort ces derniers mois à cause de la fonte record de la banquise.

PUBLICITÉ

Les manchots empereurs seront-ils la première espèce polaire à disparaître en raison du réchauffement climatique ? Une étude scientifique parue ce jeudi constate que plus 10 000 poussins sont morts dans plusieurs colonies de l’Antarctique, à la suite de la fonte record de la banquise ces derniers mois. Cette fonte précoce est intervenue au beau milieu de la période de reproduction des manchots empereurs, déjà complexe et fragile.

"La principale découverte est que les manchots nichent sur la glace et qu'ils ont besoin de ce substrat pour soutenir avec succès leur saison de reproduction. Si la saison de reproduction s'interrompt avant début décembre, les poussins tomberont dans la mer et se noieront. S'ils parviennent à sortir de la mer, leur plumage sera mouillé et ils mourront d'hypothermie. Alternativement, ils pourront peut-être rester sur la banquise, mais ils dériveront et les parents ne pourront pas les trouver et ils mourront de faim" explique Norman Ratcliffe, scientifique au British Antarctic Survey.

Les manchots empereurs, qui comptent environ 250 000 couples reproducteurs en Antarctique selon une étude de 2020, sont certes capables de trouver des sites alternatifs, mais les records de fonte depuis 2016 menacent de dépasser leurs capacités d’adaptation.

Déjà classés "espèce menacée", ils pourraient disparaître d’ici la fin du siècle, selon les scientifiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Antarctique: des nouvelles colonies de manchots empereurs découvertes par un satellite

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus

Kenya : la rupture d'un barrage provoque la mort d'au moins 45 personnes