DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Agir pour le contrôle des armes à feu

Vous lisez:

Agir pour le contrôle des armes à feu

Agir pour le contrôle des armes à feu
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de jeunes étendus à même le sol devant les grilles de la Maison Blanche : image forte à Washington ce lundi, cinq jours après la fusillade qui a fait 17 morts et une quinzaine de blessés dans un lycée de Floride.

Comme à chaque fois dans pareille circonstance aux Etats-Unis, le débat sur le contrôle des armes à feu refait surface.

Eleanor Nuechterlein, jeune habitante de Washington : "Après la tuerie dans le lycée, mon amie Whitney et moi-même avons décidé qu'il fallait agir. Les politiciens disent toujours qu'ils sont désolés pour les victimes et leurs familles, mais ils ne font rien. Alors que selon nous, il est nécessaire de faire quelque chose."

L'auteur présumé de la fusillade, qui a été inculpé pour meurtres avec préméditation, a comparu devant un tribunal de Fort Lauderdale pour une brève audience.

Nikolas Cruz, âgé de 19 ans, avait été renvoyé du lycée de Parkland, où il a ouvert le feu avec un fusil semi-automatique qu'il a pu se procurer alors que son comportement violent avait été signalé.

Jusque-là silencieux sur le sujet, Donald Trump souhaite que les casiers judiciaires des acheteurs d'armes à feu soient systématiquement vérifiés.

En Floride, où les enterrements des victimes se succèdent, leurs camarades se mobilisent.

Tammy Leitner est l'envoyée spéciale de NBC News pour euronews : "Il y a une semaine, les élèves de ce lycée avaient les mêmes préoccupations que tous les jeunes de leur âge : leurs examens, leurs rendez-vous amoureux et leurs compétitions sportives. Et maintenant, beaucoup d'entre eux sont devenus les meilleurs avocats pour le contrôle des armes à feu."