DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Intelligence artificielle : gare aux utilisateurs malveillants

Vous lisez:

Intelligence artificielle : gare aux utilisateurs malveillants

Intelligence artificielle : gare aux utilisateurs malveillants
Taille du texte Aa Aa

En Irak, des jihadistes sont déjà parvenus à bricoler des drones capables de larguer des bombes. Mais cette menace n'est rien comparé aux risques que fait désormais peser l'intelligence artificielle (IA) sur ces aéronefs pilotables à distance.

Selon un nouveau rapport publié par 26 experts internationaux, d'ici cinq à dix ans, l'IA pourrait être utilisée pour diffuser de la propagande ou lancer des cyberattaques à grande échelle.

L'IA est un système informatique reliée à une machine capable d'accomplir des tâches qui requièrent traditionnellement une intelligence humaine.

Selon le Centre d'Etude des risques de l'Université de Cambridge, qui a participé à l'élaboration du rapport, les utilisateurs malveillants de l'IA (Etats, activistes, terroristes...) pourraient notamment tirer parti de la "prolifération des drones" et les réutiliser à des "fins nuisibles". Les experts expliquent qu'il sera un jour possible de provoquer des accidents impliquant des véhicules autonomes.

"Nous vivons dans un monde où les dangers quotidiens liés à l'utilisation abusive de l'IA pourraient devenir très importants, et nous devons nous approprier ces problèmes parce que les risques sont réels", écrivent les chercheurs.

Leur rapport suggère des solutions qui pourraient permettre de lutter contre les dérives de l'IA : par exemple en concevant des logiciels et du matériel pour les rendre moins piratables. Un environnement législatif approprié devrait également être mis en oeuvre, souligne le rapport.

Avec Agences