PUBLICITÉ

Ghouta orientale : vers un nouvel Alep ?

REUTERS/Bassam Khabieh
REUTERS/Bassam Khabieh
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le régime syrien et son allié russe font pleuvoir le feu sur la Ghouta orientale. Une violence extrême qui rappelle celle exercée en 2016, lors du siège d'Alep.

PUBLICITÉ

Plus de 400 civils, dont une centaine d'enfants, ont été tués depuis dimanche dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale par les intenses bombardements du régime syrien, qui fait fi des appels internationaux à stopper le bain de sang.

"Nous avons un régime focalisé sur la victoire militaire et qui pense pouvoir y parvenir. Alors dès qu'une occasion se présente, le régime agit en conséquence", explique Omar Imad, expert sur la Syrie, interrogé par euronews.

Pour lui, la situation est semblable à celle d'Alep. "On risque de se retrouver dans le même type de configuration mais ça ne résoudra pas le vrai problème à moins d'avoir une feuille de route qui nous emmène du point où l'on se trouve actuellement vers un endroit où la machine à tuer peut s'arrêter, et où le cadre permettra une transition pacifique qui ouvre la voie à une Syrie différente, à une Syrie où de tels actes n'auront plus lieu. A moins d'avoir un changement de ce type, on risque de voir des situations comme celle d'Alep se répéter ici à la Ghouta, ou ailleurs en Syrie, sans que le problème ne soit vraiment résolu."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib