DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

FN : changement de nom, pas de fond

Vous lisez:

FN : changement de nom, pas de fond

FN : changement de nom, pas de fond
Taille du texte Aa Aa

A l'issue du congrès du Front National qui s'est tenu ce week-end à Lille, Marine Le Pen a proposé de rebaptiser son parti : le "rassemblement national". Ce rendez-vous, qui devait être celui de la "refondation", a davantage constitué une opération de changement sur la forme, plus que sur le fond.

La patronne du FN n'exclut pas des alliances pour positionner sa formation comme un parti de gouvernement. Entre le Brexit et les percées nationalistes observées dans plusieurs pays l'Union, elle espère voir une majorité souverainiste s'imposer lors des prochaines élections européennes prévues l'an prochain.

"Nous ne sommes pas anti-européens, nous sommes opposés à l'Union Européenne", a déclaré la dirigeante du FN Marine Le Pen, "c'est-à-dire à l'organisation fédérale de l'Europe. Et je dirais même que c'est parce que nous sommes européens que sommes contre l'Union Européenne".

Marine Le Pen a cité plusieurs fois en exempleson allié italien, la Ligue de Matteo Salvini arrivé en tête de la coalition de droite lors des législatives début mars. Comme lui, la dirigeante frontiste cible la mondialisation, et brandit un discours hostile à l'immigration.

"L'immigration légale et illégale n'est plus tenable", poursuit-elle. "L'argent des Français doit d'abord revenir aux Français".

Steve Bannon a été un invité remarqué de Marine Le Pen. Dans son intervention, l'ancien conseiller controversé de Donald Trump, réputé proche des suprémacistes, a incité l'auditoire a "porter comme un badge d'honneur", le fait d'être désigné comme "raciste".