EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Colombie : la droite d'Alvaro Uribe en position de force

Colombie : la droite d'Alvaro Uribe en position de force
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hostile au processus de paix, elle est arrivée en tête des législatives et a choisi son dauphin Ivan Duque pour la présidentielle.

PUBLICITÉ

La droite d'Alvaro Uribe est désormais en position de force en Colombie. Le Centre démocratique du sénateur et ex-président Alvaro Uribe est arrivé en tête des législatives ce dimanche et a élu son candidat à la présidentielle du pays lors de primaires qui ont adoubé le dauphin d'Uribe, Ivan Duque.

La gauche a aussi choisi son candidat pour la présidentielle, il s'agit de Gustavo Petro, ancien maire de Bogota, ex-guerillero du mouvement du 19 avril, proche des idées du vénézuélien Hugo Chavez.

En rupture avec l'actuel gouvernement, Alvaro Uribe s'est opposé à l'accord de paix avec les FARC et ne porte pas dans son estime la FARC, parti politique au même acronyme qui représente désormais la guérilla. 

Forte de ces résultats aux législatives, cette droite va peser dans l'avenir des négociations de paix avec l'ELN, la dernière guerilla active dans le pays. Elle ne devrait pas pouvoir revenir sur l'accord de paix historique conclu par le président Juan Manuel Santos et les FARC, mais pourrait être en mesure de bloquer la mise en oeuvre du reste du pacte comme la réforme agraire et la justice spéciale de paix.

La FARC aurait obtenu moins de 1 % des voix lors de ce premier scrutin historique pour le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Scrutin historique pour la FARC, la droite arrive en tête en Colombie

En Colombie, la difficile campagne des FARC

Colombie : la paix dynamitée