DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France entre solaire et nucléaire en Inde

Vous lisez:

La France entre solaire et nucléaire en Inde

La France entre solaire et nucléaire en Inde
Taille du texte Aa Aa

Main dans la main, écharpe safran autour du cou, Emmanuel Macron et Narendra Modi s'affichent unis en ce dernier jour de visite officielle. Et l'image se veut marquante : l'inauguration d'une centrale de panneaux solaires à Mirzapur construite par le groupe français Engie.

Pour le Président français, "c'est l'illustration de l'engagement de la France en faveur de l'énergie verte". C'est ce qu'il a déclaré au lendemain du sommet fondateur de l'alliance solaire internationale à New Delhli.

Au cours de ces trois jours de déplacement, Macron a multiplié les gestes et déclarations d'amitié envers l'Inde et son chef de gouvernement. Et l'Elysée a annoncé la signature de 20 contrats : 12 milliards d'euros pour le spécialiste de l'aéronautique Safran, 75 millions d'euros pour le constructeur ferroviaire français Alstom, un autre contrat de traitement des eaux pour Suez.

EDF a aussi avancé sur un projet controversé : la vente de six réacteurs nucléaires de type EPR. La centrale de Jaitapur, sur la côte sud-ouest de l'Inde, est en négociation depuis 10 ans et pourrait aboutir à la fin de l'année. Elle est présentée comme le plus grand projet nucléaire au monde.

La France est bien loin là de l'énergie verte. Des manifestations ont eu lieu à Jaitapur sous le slogan "Macron Go Back".