DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frédéric Durand débouté contre Facebook

Vous lisez:

Frédéric Durand débouté contre Facebook

Frédéric Durand débouté contre Facebook
Taille du texte Aa Aa

Le réseau social n’aurait pas dû désactiver le compte de l’internaute sans lui opposer un délai de préavis raisonnable. C’est tout ce que retient le jugement rendu par le tribunal de grande instance de Paris (TGI). Facebook se fait taper sur les doigts pour indélicatesse et non pour censure comme l’espérait le plaignant. Ce dernier reprochait au géant américain d'avoir fermé son compte pour avoir publié une photo du tableau de Gustave Courbet qui représente un sexe féminin. L’avocat de Frédéric Durand a décidé de faire appel.

"Le tribunal n'a pas abordé la question de la censure. Il n'a pas abordé directement la question de la différence entre une œuvre d'art et de la pornographie. C'est un débat qui aura lieu en appel, je l'espère, et je pense que cette fois-ci, nous serons à même de démontrer le véritable préjudice qu'a subi mon client", précisé Me Stéphane Cottineau, avocat de Frédéric Durand.

Le tribunal n’a pas donné suite non plus à la demande de réactivation du compte de Frédéric Durand qui en a de toute façon déjà rouvert un. Et s’il décide de renouveler sa publication, tout devrait cette fois-ci bien se passer. Dans un communiqué, le réseau social a en effet précisé que l'Origine du Monde était un tableau qui avait parfaitement sa place sur Facebook.