EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'opposant russe Navalny dénonce des irrégularités

L'opposant russe Navalny dénonce des irrégularités
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Interdit de participation à l'élection présidentielle russe du 18 mars 2018, le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a dénoncé des irrégularités. Il s'est, par exemple, étonné qu'un taux de participation ait été publié dès le matin.

PUBLICITÉ

Les accusations d'irrégularités au premier tour de l'élection présidentielle en Russie, dimanche 18 mars 2018, n'ont pas tardé. Empêché d'y participer, l'opposant numéro un à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a dénoncé certaines pratiques constatées par les observateurs qu'il a déployés dans l'ensemble du pays.

"Nous avons enregistré, diffusé et mis sur l'Internet des faits révélant des violations sans précédent, a-t-il déclaré. Des électeurs sont acheminés vers les bureaux de vote. Vous avez vu qu'un taux de participation a été donné dès le matin, ce qui est une première dans l'histoire des élections russes. Cela signifierait que la majorité des électeurs se sont déplacés à 8h du matin... Je doute que quiconque normalement constitué puisse affirmer qu'il s'agit là d'un processus électoral normal. On les conduit simplement vers les urnes. Voilà donc à quoi ressemble la réélection de Poutine."

L'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections, a aussi fait état de nombreuses fraudes. Elle a évoqué des bourrages d'urnes, des votes multiples et des entraves au travail des observateurs. Elle s'est aussi inquiétée d'informations faisant état de contraintes exercées par des employeurs ou des universités forçant leurs employés et leurs étudiants à voter, non pas dans leur bureau habituel, mais sur leur lieu de travail ou d'études, "où l'on peut contrôler leur participation au scrutin".

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a également placé des équipes d'observateurs internationaux dans l'ensemble du pays. "Je peux vous garantir que nous avons observé le scrutin dans l'ensemble de la Fédération de Russie, a expliqué le chef de cette mission, Jan Petersen. Et ce, sur des points aussi importants que la logistique, le respect du cadre légal, le travail des médias et le déroulement de la campagne électorale. Il faut souligner que nous ne nous sommes pas seulement intéressés au jour de l'élection."

Les observateurs du candidat Vladimir Poutine ont, de leur côté, déclaré que le processus électoral s'était déroulé "conformément à la loi".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Russes de l'étranger aux urnes

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

No comment : le Premier ministre indien Narendra Modi en visite à Moscou