Le changement climatique, inquiétant "moteur de migration"

Le changement climatique, inquiétant "moteur de migration"
Par Raphaele Tavernier avec AFP-AP-REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des millions de personnes pourraient fuir les effets du changement climatique. La Banque mondiale tire la sonnette d’alarme.

PUBLICITÉ

Les « migrants climatiques », comme les définit la Banque mondiale, pourraient s’ajouter aux millions d’hommes, de femmes et d’enfants déjà déplacés pour des raisons politiques, économiques ou sociales.

Ainsi, fuyant notamment la baisse de la production agricole, la pénurie d’eau et la hausse du niveau de la mer, plus de 140 millions de personnes pourraient migrer d'ici 2050 dans trois régions du monde en développement : 86 millions d’Africains, 40 millions d'Asiatiques et 17 millions de Latino-américains.

Autant de déplacements de populations pourraient dégénérer en crise humanitaire, laquelle pourrait considérablement menacer le développement de certains pays.

Ce scénario catastrophe pourra être évité si les politiques prennent le problème à bras-le-corps, estime la Banque mondiale qui préconise plusieurs grands axes d’action à l’échelle nationale et mondiale, notamment une réduction des émissions de gaz à effet de serre et une intégration des déplacements massifs de population dans les plans de développement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quand M. Bloomberg se substitut au gouvernement américain

L'accélération hors normes du réchauffement climatique

Le Parlement albanais approuve un accord controversé sur les migrants avec l'Italie