EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Johnson compare le Mondial en Russie avec les JO nazis

Johnson compare le Mondial en Russie avec les JO nazis
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour le ministre des Affaires étrangères britannique, Moscou va utiliser la Coupe du Monde comme Hitler a utilisé les Jeux olympiques de Berlin pour renforcer l'image de son pays.

PUBLICITÉ

Le ton est encore monté d'un cran entre Londres et Moscou après l'empoisonnement d'un ancien espion russe en Angleterre. Mercredi, Boris Johnson, le ministre britannique des Affaires étrangères, connu pour ses gaffes à répétition, a remis les pieds dans le plat en comparant la prochaine Coupe du monde de football en Russie aux Jeux olympiques de Berlin organisés en 1936 par les nazis. A l'époque, Hitler avait profité de cette rencontre sportive internationale pour promouvoir l'image du nazisme dans le monde.

Interrogé lors d'une séance de questions-réponses par un député qui lui demandait si la future Coupe du monde était comparable aux JO de Berlin, Boris Johnson a répondu : "[Concernant] v_otre description de ce qui va se passer à Moscou (et ailleurs) lors de la Coupe du Monde, oui, je pense que la comparaison avec 1936 est certainement juste_".

Bien que Londres se soit bien gardé d'annoncer le boycottage de la Coupe du monde, Boris Johnson a exhorté Moscou de garantir la sécurité des quelque 24 000 supporteurs britanniques qui se rendront en Russie pour la Coupe du monde. Londres craint qu'en raison du regain de tension avec Moscou, les ressortissants britanniques ne soient victimes de représailles anti-britanniques.

"Il appartient aux Russes de garantir la sécurité des supporteurs anglais qui iront en Russie. C'est leur devoir, selon le contrat de la Fifa, de faire attention à tous les fans", a déclaré le ministre.

La semaine dernière, le ministère britannique des Affaires étrangères a demandé à ses concitoyens de "rester vigilant, d'éviter toute manifestation et d'éviter de commenter publiquement les derniers développements politiques" lorsqu'ils se rendent en Russie.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La police s'est rendue chez Boris Johnson pour une querelle conjugale

La fausse annonce de la mort de Charles III

Le chef de l'armée britannique invite les citoyens à se préparer à une guerre massive avec la Russie