DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Skripal : la France solidaire des Britanniques

Vous lisez:

Affaire Skripal : la France solidaire des Britanniques

Affaire Skripal : la France solidaire des Britanniques
Taille du texte Aa Aa

La France le répète, l'affaire Skripal ne peut rester sans réponse. En visite aux Pays-bas, le président Emmanuel Macron l'a redit tout en saluant le travail de l'organisation pour l'interdiction des armes chimiques. Le siège de l'OIAC qu'il a visité à la Haye a encore besoin de plusieurs semaines pour terminer ses analyses du gaz neurotoxique qui a empoisonné l'agent double russe Sergueï Skripal et sa fille le 4 mars dernier.

"Depuis lundi dernier, l'OIAC a apporté sa contribution et sa coopération à nos amis britanniques auxquels je veux ici redire toute la solidarité de la France, et nous aurons aussi l'occasion d'en parler de manière coordonnée au niveau européen, mais il est clair que ce qui s'est passé au Royaume Uni ne peut rester sans réponse, et que le travail de l'OIAC s'inscrit pleinement dans le partage de la manifestation de la vérité."

A la veille du sommet européen, Emmanuel Macron était aussi venu à La Haye pour plaider sa réforme de la zone euro auprès du Premier ministre néerlandais. Mark Rutte s'est dit enthousiaste à l'idée de travailler sur les idées du discours de la Sorbonne, pour refonder de l'Union européenne.