EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Moscou veut se rendre au chevet des Skripal

Moscou veut se rendre au chevet des Skripal
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que les investigations se poursuivent, Moscou réclame toujours des preuves de l'empoisonnement de Sergueï et Ioulia Skripal et accuse le Royaume-Uni de faire obstacle aux enquêteurs russes.

PUBLICITÉ

L'état de santé de Ioulia Skripal "s'améliore rapidement", a indiqué ce jeudi l'hôpital de Salisbury où la fille de l'ex-espion russe est soignée depuis environ trois semaines avec son père, Sergueï Skripal, qui lui demeure dans un état critique mais stable.

Alors que les investigations se poursuivent, Moscou réclame toujours des preuves de leur empoisonnement et accuse le Royaume-Uni de faire obstacle : 

"On empêche des représentants russes d'accéder à des citoyens russes blessés. Le Royaume-Uni viole ouvertement, sans aucune contrainte, les normes du droit international", souligne Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Le Comité d'enquête russe sur l'empoisonnement des Skripal a demandé formellement à la Grande-Bretagne de lui transmettre les éléments pouvant aider à faire toute la lumière sur cette affaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Skripal : Lavrov charge le Royaume-Uni

Affaire Skripal : du poison sur la porte d'entrée

Empoisonnement : le Kremlin nie (à nouveau) l'implication de la Russie