Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Vendredi meurtrier : Israël refuse l'ouverture d'une enquête

Vendredi meurtrier : Israël refuse l'ouverture d'une enquête
Tous droits réservés
REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

À Ramallah, en Cisjordanie, dignitaires catholiques et Palestiniens ont défilé côté à côte pour réclamer l'arrêt des violences qui ont embrasé la bande de Gaza.

Cette marche visait à dénoncer la réponse militaire d'Israël : vendredi, plus d'une quinzaine de Palestiniens ont été tués par des tirs de Tsahal, dans la zone frontalière avec l'Etat hébreu.

Malgré les appels des Nations Unies et de l'Union européenne, le ministre israélien de la défense Avigdor Lieberman refuse d'ouvrir une enquête sur cette journée, qui figure parmi l'une des plus meurtrières de ces dernières années.

Lors de cette "Marche du retour", à l'initiative du Hamas, plusieurs milliers de personnes s'étaient réunies pour dénoncer le blocus qui leur est imposé, et demander le retour des réfugiés palestiniens.