DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump abaisse les normes anti-pollution des voitures

Vous lisez:

Trump abaisse les normes anti-pollution des voitures

Trump abaisse les normes anti-pollution des voitures
Taille du texte Aa Aa

L'administration Trump a décidé d'assouplir les normes anti-pollution des voitures particulières, normes pas encore en place, mais fixées sous Barack Obama.

Cet assouplissement à venir risque de déclencher une bataille politique et juridique avec la Californie, qui ne veut pas y renoncer et fixe même des normes plus dures aux constructeurs en matière de consommation de carburants des véhicules.

C'est l'Agence de protection de l'environnement, l'EPA, qui affirme que "les conclusions de l'administration Obama étaient erronées, qu'elles avaient été menées trop rapidement pour des raisons politiques et qu'elles fixaient des normes trop élevées, compte tenu de la réalité."

Ces normes faisaient partie du plan climat de Barack Obama.

En 2012, Obama s'était fixé comme objectif de réduire la consommation de pétrole de 12 millions de barils en obligeant les constructeurs à avoir une moyenne de consommation de 4,32 litres au 100 kilomètres d'ici 2025, ce qui lui permettait de réduire les émissions de CO2 de 6 milliards de tonnes.

Ces normes allaient bien au-delà même de celles fixées par les accords de Paris.

La Californie envisage de poursuivre en justice l'agence fédérale de protection de l'environnement, si elle tente de mettre fin à son exemption et donc de lui faire réduire les normes qu'elle a mises en places. Depuis des décennies, la Californie incitait les constructeurs automobiles à s'adapter aux siennes plutôt qu'aux normes fédérales.

Que disent les constructeurs automobiles ?

L'Alliance Automobile, qui réunit les 12 constructeurs les plus importants aux Etats-Unis, n'a pas réagi directement à la décision de l'EPA, mais a affirmé sur son site qu'elle avait déjà atteint en grande partie les objectifs fixés par les accords de Paris en matière de pollution automobile.

Les normes CAFE ne sont pas établies par voiture mais pour l'ensemble de la gamme de chaque constructeur. C'est-à-dire que, pour chaque modèle consommant beaucoup d'essence, doit également y figurer un modèle en consommant peu ou pas du tout (comme les voitures électriques) et c'est la moyenne qui doit répondre à la norme en vigueur.

L'Alliance affirme que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) sont déjà de 21% inférieures pour les automobiles neuves vendues aux Etats-Unis à ce qu'elles étaient en 2005 pour un objectif de 26% à 28% fixé par l'accord de Paris.

Mais les normes établies pour les seuls Etats-Unis pour la période 2022-2025 auraient porté cette réduction à 50%, souligne l'alliance.

Avec le recul des prix de l'essence ces dernières années, les consommateurs américains ont recommencé à racheter des véhicules plus gros et plus polluants, les SUV (4x4 de ville) et les "pickup" (camionnettes à plateau) représentant désormais plus de 60% du marché.