PUBLICITÉ

Syrie : Londres met en garde Bachar al-Assad

Syrie : Londres met en garde Bachar al-Assad
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni n'a pas prévu de nouvelles frappes contre le régime de Damas. C'est ce qu'a indiqué Boris Johnson ce dimanche tout en mettant en garde Bachar al-Assad contre toute nouvelle utilisation d'armes chimiques.

PUBLICITÉ

Dimanche, au cours d'une interview, le ministre britannique des Affaires étrangères a déclaré qu'il n'entendait pas frapper à nouveau le régime de Bachar al-Assad sauf si celui-ci recommence à utiliser des armes chimiques contre son peuple.

"J'espère que les bombardements auront un effet dissuasif sur lui et bien sûr, j'espère que ça permettra d'éviter d'autres souffrances au peuple syrien pour cause d'utilisation d'armes chimiques. S'il devait à nouveau faire preuve de cruauté et d'imprudence en recommençant, ce serait un nouvel acte à étudier. Et on examinerait cela avec nos collègues pour voir quelles options se présenteraient à nous", a souligné Boris Johnson.

Selon un sondage de Survation, 40 % des 2000 Britanniques interrogés ne soutiendraient pas les bombardements en Syrie. C'est plus que les 36 % qui y sont favorables. Il faut dire que l'ombre de la guerre en Irak plane toujours sur le pays. En 2003, Londres avait accepté de suivre Washington dans ce conflit du Moyen-Orient au motif de la présence d'armes de destruction massives qui était en réalité un mensonge du Pentagone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : Washington promet de nouvelles sanctions contre Moscou

Raids en Syrie : manifs et contestations en Occident

Après les bombardements en Syrie, place à l'enquête