DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Racisme : le mondial russe de football sous pression

Vous lisez:

Racisme : le mondial russe de football sous pression

Racisme : le mondial russe de football sous pression
@ Copyright :
REUTERS/Sergei Pivovarov
Taille du texte Aa Aa

La FIFA a lancé ce mardi une procédure disciplinaire à l'encontre de la fédération russe de football, après les incidents racistes qui ont émaillé le match amical France-Russie, il y a trois semaines.

Les instances sportives russes, qui affirment leur volonté de collaborer, ont ouvert une enquête pour retrouver les auteurs des cris de singes qui ont visé à plusieurs reprises les joueurs français Paul Pogba et Ousmane Dembélé.

A l'approche du Mondial, qui débute dans moins de deux mois en Russie, les autorités du pays comptent prévenir au maximum les débordements, pour préserver son image.

"La phase de prévention dans laquelle on se trouve aujourd'hui en prévision du Mondial passe principalement par des contacts réguliers avec les groupes de supporters radicaux, pour leur signifier les risques encourus en cas de débordement pendant la Coupe du Monde", explique Ronan Evain, spécialiste du supportérisme russe et directeur du Football Supporters Europe (FSE), un réseau européen de supporters. "Donc c'est une espèce de pression, sinon quotidienne, au moins hebdomadaire qui est mise sur ces groupes pour leur faire comprendre que tout débordement ayant lieu pendant la Coupe du Monde aurait des conséquences importantes".

Les incidents à caractère raciste, recensés depuis peu en Russie, auraient diminué cette saison estime Ronan Evain, alors que l'ONG Fare en avait dénombré 89 l'an dernier dans le pays. Une baisse qui s'expliquerait par l'exclusion de stade de près de 500 supporters.