EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un Australien de 104 ans ira se donner la mort en Suisse

Un Australien de 104 ans ira se donner la mort en Suisse
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le docteur David Goodall ne peut réclamer la mort dans son pays, mais il a soulevé des fonds pour aller se faire euthanasier à Bâle, où c'est permis.

PUBLICITÉ

Le 4 avril dernier, le docteur David Goodall fête ses 104 ans. Mais cet éminent scientifique australien n'est pas vraiment joyeux. Il a envie de mourir. Ce qui le rend triste, c'est que la loi l'en empêche. En Australie, l'euthanasie sera autorisée dans un seul Etat, celui de Victoria, à partir de juin 2019, mais le docteur Goodall ne remplit pas les conditions.

 "Si quelqu'un veut se donner la mort, c'est son choix. Je pense que personne ne doit intervenir", s'indigne le docteur Goodall.

La famille du scientifique a donc organisé une collecte sur internet pour rassembler de quoi aller dans une clinique en Suisse.

 "Il a bien vécu 104 ans, et quoi qu'il se passe, quels que soient ses choix, ça le regarde", explique sa fille Karen.

David Goodall ira au bout de sa décision, c'est un vieux monsieur têtu. Il y a deux ans, à 102 ans, il avait fait un scandale quand l'université où il travaillait sur l'écologie lui a repris son bureau. L'université lui en avait finalement donné un autre près de chez lui. La forte personnalité du docteur Goodall fera sûrement avancer le débat sur l'euthanasie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un épisode de fortes pluies et tempêtes touche plusieurs pays d’Europe

No Comment : le festival folklorique revient à Zurich

Inondations en Italie et en Suisse