DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : les Européens font le forcing pour sauver l'accord

Vous lisez :

Nucléaire iranien : les Européens font le forcing pour sauver l'accord

Nucléaire iranien : les Européens font le forcing pour sauver l'accord
Taille du texte Aa Aa

Français, allemand, britannique, ce sont trois ministres des Affaires étrangères unis, qui font le forcing pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien. Leur objectif, convaincre Donald Trump et les Etats-Unis de ne pas sortir de l'accord. Le président américain leur avait donné jusqu'au 12 mai pour revoir leur copie. Il vient d'annoncer qu'il rendrait sa décision ce mardi à 20h CE.

"Je pense que nous pouvons relever le défi du président Trump et être plus durs avec l'Iran, a déclaré Boris Johnson, chef de la diplomatie britannique. C'est ce que nous devons faire mais sans jeter les bases de l'accord nucléaire iranien, parce que ce que l'accord prévoit -et ça marche jusqu'à présent- c'est d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, et nous pouvons nous demander comment cela pourrait se faire autrement. "

Donald Trump, soutenu par Israël qui dénonce l'influence croissante de l'Iran au Moyen-Orient, ne cesse de critiquer ce qu'il appelle les "terribles lacunes" d'un texte conclu sous la présidence Obama.

Selon le président iranien, artisan de cet accord, son pays pourrait rester dans l'accord même si les Etats-Unis s'en retirent, à condition que les autres parties garantissent les attentes de Téhéran.

"Quelle que soit la décision de Trump, nous résisterons, a déclaré Hassan Rohani. Si les États-Unis quittent l'accord, vous verrez bientôt qu'ils le regretteront comme jamais dans l'Histoire".

L'accord prévoit que Téhéran abandonne son projet de se doter de la bombe atomique.

En échange, les sanctions internationales contre la République islamique sont progressivement levées.