Les prix de l'immobilier flambent à Berlin

Les prix de l'immobilier flambent à Berlin
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La capitale allemande "pauvre mais sexy" attire toujours plus d'habitants et est devenue le symbole de la hausse des prix du logement en Allemagne

PUBLICITÉ

Berit Schlumbohm vit dans le quartier de Kreuzberg à Berlin. Cette pharmacienne a grandi ici et elle a vu le coût du logement s'envoler ces dernières années.

A quelques semaines de la naissance de son premier enfant, elle s'inquiète pour l'avenir.

"J'ai déménagé cinq fois en quelques années. Donc on a recherché des appartements à louer. De semaine en semaine, on pouvait voir les prix augmenter", témoigne t-elle.

Depuis 2010, une hausse moyenne de 71%

Après la chute du mur, Berlin était une ville peu cher : la réunification effrayait et il y avait peu d'industrie.

Aujourd'hui, la croissance économique attire une population toujours plus nombreuse. Le marché en sous pression. Depuis 2010, en moyenne les prix ont bondi de 71%

Berlin est devenu, dans le pays, le symbole de la flambée de l'immobilier.

"De nombreux investisseurs, surtout étrangers, reconnaissent que jusqu'en 2010, Berlin avait des loyers et des prix d'achat peu élevés. Et donc ils se sont intéressés au marché à cette époque, et ils continuent maintenant encore car les prix ici sont toujours plus bas qu'à Paris ou Londres, ou même comparé à d'autres villes allemandes comme Munich ou Hambourg", explique Jan Hebecker, analyste pour le site spécialisé "Immobilienscout24.com".

"Les prix sont toujours plus bas qu'à Paris ou Londres"

Berlin continue d'attirer les jeunes et les artistes du monde entier, à la recherche d'un style de vie alternatif et abordable. Mais la hausse du coût de la vie pourrait changer la donne.

"Des dizaines de milliers de nouveaux habitants arrivent ici chaque année, et les investisseurs immobiliers suivent. Berlin, qu'un ancien maire avait surnommé la ville "pauvre mais sexy", est aujourd'hui nettement plus chère à vivre", conclut notre correspondante à Berlin, Jessica Saltz.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cologne : évacuation d'urgence après la découverte d'une bombe de 500 kg

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck

Allemagne : au Mémorial de Buchenwald, les actes antisémites se multiplient