Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Washington promet d'aider Pyongyang, sous conditions

Washington promet d'aider Pyongyang, sous conditions
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

De retour de Pyongyang où il a de nouveau rencontré Kim Jong Un pour la 2eme fois en un mois, le secrétaire d’État américain a évoqué vendredi des discussions "bonnes" et "chaleureuses".

Les deux hommes préparent la toute première rencontre entre un président des États-Unis et un dirigeant nord-coréen prévue le 12 juin à Singapour.

Mais derrière les discours de façade et les gestes de bonne volonté de Pyongyang, Washington reste ferme.

Mike Pompeo, secrétaire d'État américain : "Si le président Kim choisit la bonne voie, l'avenir baignera dans la paix et la prospérité pour le peuple nord-coréen. Si la Corée du Nord prend des mesures courageuses pour une dénucléarisation rapide, les États-Unis sont prêts à travailler avec la Corée du Nord pour l'amener au même niveau de prospérité que nos amis sud-coréens".

A ce stade, le département d'État américain n'a précisé, ni la nature ni le montant des investissements envisagés par Washington.

Pas question non plus de commencer à lever les sanctions avant des "mesures plus concrètes" vers les démantèlement du programme nucléaire nord-coréen, a assuré de son côté Kang Kyung-wha, la ministre des Affaires étrangères sud-coréenne.

Dans le Colorado, le célèbre centre de commandement américain de la défense aérospatiale reste d'ailleurs en alerte à la recherche du moindre indice de missile en provenance de la Corée du Nord.

Le message est clair : le dictateur nord-coréen doit maintenant tenir ses promesses.

Des promesses qui seront néanmoins très complexes à mettre en oeuvre. Pour les Nord-Coréens, la dénucléarisation doit en effet concerner toute la péninsule, y compris en Corée du Sud où les Etats-Unis ont également déployé des missiles nucléaires.

Avec Agence